Quel était le moyen de grand-mère pour créer un compost riche sans mauvaises odeurs ?

Autrefois, nombreux étaient nos ancêtres qui avaient recours à l’utilisation d’un compost à domicile.

Les Secrets D’une Méthode Millénaire #

Et parmi ceux-ci, figuraient nos grands-mères, qui, fortes de leurs expériences, savaient parfaitement comment confectionner un compost fertile et odorant tout en s’abstenant de générer des odeurs incommodantes. Privilégiant une approche naturelle, nos aïeules révélaient l’ingéniosité d’une pratique ancestrale aujourd’hui quelque peu tombée en désuétude. Ceci étant dit, que renferment de précieux ces méthodes traditionnelles de compostage oubliées ?

Les Ingrédients Clefs d’un Compost de Qualité #

Comprendre quelle était la recette secrète de grand-mère pour un compost riche sans nuisance olfactive, nécessite d’en décrire les ingrédients essentiels. En premier lieu, la base du compost était toujours constituée de résidus de cuisine. Ces derniers incluent, entre autres, épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œufs, marc de café, sachets de thé. Ces matériaux organiques sont hautement riches en azote, ce qui favorise la prolifération des micro-organismes nécessaires à la transformation du compost.

Deuxièmement, nos grands-mères ajoutaient des éléments de type « brun » tels que les feuilles mortes, le papier non imprimé, les brindilles, qui sont autant de sources de carbone essentielles à l’équilibre du compost. Enfin, pour éviter que le compost ne dégage une odeur désagréable, nos aïeules y ajoutaient régulièrement de la terre. Ce mélange, favorisant une décomposition aérobie, réduit fortement la production de mauvaises odeurs.

À lire La technique de grand-mère pour un jardin durable qui attire les oiseaux et les papillons

Le Respect Rigoureux de Certaines Pratiques #

Force est de constater que la stratégie mise en place n’était pas le fruit du hasard, et que d’indispensables règles d’or devaient être respectées pour obtenir ce précieux compost. Un bon compost n’est pas un simple empilement de déchets organiques, c’est aussi le résultat d’un assemblage habile et réfléchi. Ainsi, nos grands-mères:

  • S’assuraient du bon équilibre entre matières azotées et carbonées.
  • Effectuaient un brassage régulier de leur compost pour y assurer une bonne aération.
  • Prenaient soin d’ajouter de la terre à intervalles réguliers pour éviter une décomposition anaérobie et ses conséquences odorantes.

De l’Importance d’une Bonne Aération #

Assurer une aération suffisante au compost est impératif. Toute négligence en ce sens peut faire basculer la décomposition vers un processus anaérobie, à l’origine de la production de gaz malodorants. Nos aïeules l’avaient compris et s’appliquaient donc à brasser régulièrement leur compost, favorisant de la sorte une décomposition harmonieuse et odorante.

Un Savoir-Faire à Redécouvrir #

En définitive, nos grands-mères avaient élaboré des stratégies de compostage à la fois ingénieuses et respectueuses de l’environnement. Il est du ressort de chacun de redécouvrir et de réinvestir ces pratiques plus que jamais pertinentes.

Bases Résidus de cuisine
Elements « bruns » Feuilles mortes, papier, brindilles
Aération Brassage régulier

La FAQ de notre expert :

  • Quels sont les éléments qu’il faut éviter pour obtenir un compost sans mauvaises odeurs ?
    Il faut éviter les matières grasses et les produits laitiers qui favorisent une décomposition anaérobie, source de mauvaises odeurs.
  • Combien de temps prend la décomposition pour obtenir un compost utilisable ?
    La transformation d’une matière organique en compost peut prendre entre 2 à 6 mois selon les conditions.
  • Quel est le rôle de la terre dans le compost ?
    La terre apporte des micro-organismes nécessaires à la décomposition des déchets organiques et favorise une décomposition aérobie, sans odeur.
  • Le compost peut-il être tassé ou doit-il rester aéré ?
    Un compost doit être aéré, un compost trop tassé peut basculer en décomposition anaérobie et dégager des odeurs désagréables.
  • Peut-on jeter tous les déchets organiques dans le compost ?
    Non, certains déchets organiques comme la viande, le poisson, les produits laitiers ne doivent pas être compostés car ils dégagent des odeurs pendant leur décomposition.

Lookmavideo.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis