Comment réussir les macarons à la française ?

Aborder l'art délicat de la création des macarons français peut sembler aussi intimidant qu'une épreuve de concours de pâtisserie.

Introduction à l’art des macarons français #

La réputation de finesse et de raffinement de ces douceurs parisiennes n’est pas tout à fait usurpée. En suivant les avis d’experts, en effectuant des tests culinaires et une comparaison méthodique, il est tout à fait possible d’arriver au meilleur macaron.

Comprendre et maîtriser les principes de base #

Ce petit gâteau rond, coloré, qui allie une croûte craquante et une mie moelleuse, ne se réalise pas en un tour de main. Avant tout, il convient de comprendre la complexité de sa confection pour parvenir à un résultat satisfaisant. La tant redoutée « collerette », signe distinctif du macaron, est un véritable baromètre de la réussite du macaron. Trois ingrédients principaux entrent en compte : le sucre glace, la poudre d’amande et le blanc d’œuf. Savoir les doser correctement est un premier pas vers le succès.

Différents avis s’affrontent concernant la meringue utilisée pour la fabrication des macarons. Alors que certains pâtissiers prônent l’utilisation de la meringue française, d’autres préfèreront la meringue italienne. Les tests ont montré que la meringue italienne offre une coque plus lisse et rigide, propice à une meilleure conservation. Un argument de taille pour opter pour cette méthode.

À lire Pourquoi grand-mère préférait-elle utiliser le beurre plutôt que l’huile en pâtisserie ?

Les subtiles variations de la recette traditionnelle #

Même si le macaron traditionnel se veut simple, le jeu des variations peut apporter le petit plus qui fera la différence. Un comparatif des différentes recettes existantes permet de simplement apprécier l’étendue des possibilités. Une infinité de saveurs peuvent enrober ce biscuit pour lui conférer une personnalité unique. Des classiques parfums de chocolat, de framboises, de pistache, à des goûts plus audacieux tels que le foie gras ou le wasabi, le macaron se prête à toutes les fantaisies. À vous de tester la recette qui vous correspond le plus !

Au-delà des saveurs, la couleur du macaron est un autre élément important qui contribue à son image emblématique. Véritables délices pour les yeux, ils sont souvent associés à des évènements festifs, comme les mariages, anniversaires ou réceptions.

Les erreurs à éviter #

Parmi les erreurs les plus courantes, notons le manque de tamisage de la poudre d’amande et du sucre glace, l’ajout de colorant en trop grande quantité, ou encore le fait de ne pas laisser « croûter » suffisamment longtemps les coques avant de les enfourner. Ces différents écueils sont autant de nuances qui rendent la réalisation de ce petit gâteau si complexe et passionnante à la fois. Heureusement, chaque erreur n’est qu’une occasion d’apprendre et de s’améliorer, jusqu’à atteindre la perfection tant désirée.

À lire La technique de grand-mère pour des fruits confits maison sans amertume

Lookmavideo.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :